mar 032011
 

Le syndrome d’apnée du sommeil ?

L’apnée du sommeil est une pathologie encore trop méconnue du grand public. Pourtant c’est une maladie qui peut être grave, voir mortelle. Elle se définit comme une pause respiratoire d’au moins 10 secondes pendant le sommeil. Ces épisodes de pauses respiratoires se répètent plusieurs fois par nuit. L’apnée du sommeil peut avoir des conséquences sur votre état cardio-vasculaire et neuropsychiatrique. Nous verrons dans cet article comment dépister ce syndrome, comment le traiter, et ce qui vous attends si vous ne faites rien !

 

Comment savoir si je souffre d’apnée du sommeil ?

Il n’existe pas de méthode pour que votre médecin détecte un syndrome d’apnée du sommeil. C’est à mon avis la cause du nombre important de patients non diagnostiqués. C’est à vous de repérer des signes du syndrome et d’en parler à votre médecin traitant !

Certains signes doivent vous alerter, et vous pousser à consulter votre médecin traitant :

. Vous ronflez de manière importante

. Vous avez mal à la tête le matin au lever

. Vous avez le sommeil agité, vous faites des cauchemars

. Vous transpirez beaucoup pendant la nuit

. Vous somnolez beaucoup dans la journée

.Vous avez du mal à vous concentrer, à mémoriser

. Votre conjoint(e), votre famille, ou les personnes dormant près de vous se plaignent de vos ronflements et vous signalent des « pauses » respiratoires.

Si vous présentez plusieurs des symptômes décrits ci-dessus, je vous recommande de prendre rendez vous avec votre médecin traitant pour évoquer le problème avec lui.

Sachez que des facteurs favorisent l’apnée du sommeil :

  • Le surpoids, l’obésité
  • La prise d’alcool
  • Le tabac
  • Les personnes souffrant de Broncho pneumopathie chronique obstructive
  • La prise d’antidépresseur (Benzodiazépine)

J’ai plusieurs symptômes de la liste, que dois je faire ?

La première chose à faire est d’en parler à votre médecin traitant, même si vous avez des doutes. C’est important. Une fois alerté, c’est lui qui jugera de la marche à suivre.

Le seul moyen de diagnostiquer une apnée du sommeil est un enregistrement poly-somnographique. Durant une nuit que vous passerez à l’hôpital ou en clinique du sommeil, on vous placera de nombreux capteurs sur la face et la poitrine. Vous aurez également un oxymètre de pouls au bout du doigt.

Ces capteurs servent à évaluer la qualité de votre respiration durant votre sommeil. La fréquence de votre respiration, mais aussi les quantités d’air inspiré et expiré sont mesurées. Votre saturation en oxygène est déterminée grâce à l’oxymètre de pouls.

Dans certain cas, il est possible que cet enregistrement se déroule chez vous.

J’ai bien un syndrome d’apnée du sommeil, que va-t-il se passer ?

C’est fait, on vous a diagnostiqué un syndrome d’apnée du sommeil. Vous allez être adressé à un pneumologue, c’est lui qui orientera la thérapeutique.

Un avis est presque toujours demandé à un ORL pour rechercher une cause anatomique de la maladie.

Si le syndrome est léger, un simple appareil dentaire à mettre au coucher peut suffire. Cet appareil avance votre mâchoire inférieure et vous évite ainsi que vos voies ariennes ne s’obstruent.

En cas de syndrome sévère, le seul traitement efficace est la respiration nocturne spontanée en pression positive continue. En quoi cela consiste ? C’est ce qu’on appelle une attelle pneumatique. Vous aurez un masque à mettre au coucher. Ce masque hermétique peut prendre juste le nez, ou le nez et la bouche. L’appareil insuffle en permanence de l’air, de sorte que la pression dans vos voies aériennes soit toujours positive. Cela évite qu’elles ne se ferment.

L’apnée du sommeil est une maladie purement mécanique, il n’y a donc aucun cachet à prendre, et rien de ce que vous pourrez prendre ne réglera le problème (homéopathie, phytothérapie, spray anti-ronflement, etc…).

Dans certain cas, une chirurgie ORL peut être envisagée.

Cependant, le syndrome d’apnée du sommeil peut être accompagné de facteurs de risques cardiovasculaires (Hypertension, diabète, obésité, hypercholestérolémie)

Si vous êtes en état d’obésité ou de surpoids et que vous faites de l’apnée du sommeil, il est important d’envisager de maigrir et d’instaurer une meilleure hygiène de vie. Idem pour les fumeurs ! Parlez-en à votre médecin !

Qu’est ce que je risque en ne traitant pas mon apnée du sommeil ?

Si  un syndrome d’apnée du sommeil est non traité, vous vous exposez a de nombreux risques, notamment cardiovasculaire et neuropsychiatrique.

En effet, même si vous ne vous en rendez pas compte, cette maladie peut  être invalidante, voir dans certain cas être mortelle.

–> Les risques cardio-vasculaires

  • Des troubles du rythme cardiaque
  • Risque d’accident vasculaire cérébrale
  • Risque d’infarctus du myocarde (cœur)
  • Risque d’embolie pulmonaire
  • Hypertension pulmonaire
  • Hypertension
  • Insuffisance cardiaque
  • Thrombose veineuse profonde

–> Les risques neuropsychiatriques

  • Troubles de la mémoire
  • Trouble de l’humeur
  • Risque de dépression
  • Trouble de l’attention
  • Endormissement au cours de la journée (réunion, télévision, cinéma)
  • Augmentation du risque d’avoir un accident de voiture

Pratiquement tous ces risques disparaissent ou régressent à partir du moment ou vous êtes traité. Alors n’attendez plus pour en parler à votre médecin, n’attendez pas de développer un de ces troubles. Ca serait vraiment dommage non ?

Surtout quand on sait que ça aurait pu être évité !

Si vous avez la moindre question, n’hésitez surtout pas à la poster en commentaire, je me ferai une joie d’y répondre.

PS : Il s’agit de mon premier article. Toute remarque est la bienvenue !

Liens utiles : http://www.syndrome-apnee-sommeil.fr/

Source : http://sommeil.univ-lyon1.fr/articles/onen/apnee/print.php

Crédit image : Corbis

Edit du 18/04/2013 : Pour plus de ludisme et de pédagogie, je rajoute une vidéo explicative permettant de mieux appréhender cette maladie. Il est en effet parfois difficile de ce représenter la physiopathologie de la maladie !


Mecanisme Apnees by reseau-morphee

 

Vous aimerez peut être...

  19 réponses sur “L’apnée du sommeil”

  1. Bonsoir, j’ai suivi vootre conseil et cosulte votre sîte.
    Je dois vous dire que je suis inquiet car j’ai la quasi totalité des sympômes.
    Il y a 5 ans environs j’ai arêté le sport que je pratiquais à un assez bon niveau (athlétisme et course à pied sur route.
    J’ai peu à peu arrêté pour des raisons familliales et professionnelles.
    Je suis passé de 78 kg pour 1m90 à 92 kg.
    J’ai toujours été un rofleur et j’ai toujours eut une gène importante au niveau de la gorge et des raclements et autres…
    Depuis quelques mois, mon taux de cholestérol est devenu inquiétant : 9,91 mmol/L et triglycérides 2,23 mmol/L.
    j’ ai subi un stress pro important il y a 2 ans et un second il y a quelques mois.
    J’ai aussi des douleurs au niveau de la cage thoracique gauche, fourmillement dans les doigts des deux mains, le bras gauche, les doigts des pieds, la jambes gauche, des maux de tête, douleurs types grippes bras dos tibias etc, etc.
    Tout cela en plus des symptomes évoqués sur le site de doctissimo…
    Je m’essoufle rapidement quand je marche.
    A ce jour, je ne sais plus si je suis devenu dépessif parce que j’ai accumulais de la fatigue du à un symptome qui m’était totalement inconnu ou si ce symptome est apparu suite à ma dépression?
    Une chose est sur, je m’endors très mal, je dors trés mal et certains matins j’ai l’impression d’avoir couru un marathon!
    Il m’arrive de m’ endormir pas toujour au bon moment.
    Je me demande si je ronfle parcque j’ai un symptôme style thiroïde ou je ne sais quoi?
    Bref beaucoups de questions?

    • Effectivement, comme je le dit dans mon article, il est important de consulter très rapidement. Vous semblez bien avoir plusieurs symptômes de l’apnée du sommeil.
      Puis je connaître votre âge?
      Les douleurs dans la poitrine, ainsi que celles du coté gauche font penser à une angine de poitrine.

      Je vous conseille d’écrire tous les symptômes pour ne pas en oublier et de consulter un médecin généraliste dès demain !

      Pour l’apnée du sommeil, on vous orientera vers un pneumologue, un ORL, ou directement vers une clinique du sommeil en fonction des disponibilités dans votre région.

      Pour vos douleurs dans la poitrine, je pense qu’on vous orientera vers un cardiologue.

      Il est probable que votre état dépressif soit une conséquence de l’apnée (si le diagnostic se confirme).

      Une fois qu’une thérapeutique sera trouvée, rassurez vous, vous retrouverez un sommeil normal, ou du moins de bien meilleure qualité. Votre état dépressif devrait lui aussi s’arranger (si il est bien la conséquence de l’apnée).

      En ce qui concerne la prise de poids et votre taux élevé de cholestérol et tri glycérides, je pense qu’un régime et l’adoption d’une meilleure hygiène de vie est nécessaire. La encore, votre médecin traitant est votre allié, parlez en avec lui !

      Pour répondre à votre interrogation sur une éventuelle implication de la thyroïde, je ne pense pas. Mais seul un médecin qui vous ausculte peut l’affirmer.

      J’espère avoir répondu à vos questions,

      Tenez moi au courant ;)

      Bonne soirée

  2. J’ai 37 ans et je réside en région Languedoc Roussillon entre MONTPELLIER et NIMES.
    Vous avez répondus en effet à mes question et j’ai déja pris rendez vous avec un médecin à NIMES.
    Je dois jongler avec mon travail et n’ais obtenu de rendez vous que le 22.
    Je me souviens avoir été logé dans une chambré il y a 8 ans et que mes voisins de chambre n’en pouvaient déja plus!

  3. Bonjour,

    Effectivement, je me suis reconnu dans la description des symptômes.
    J’ai vécu une mauvaise période avec un stress professionnel intense.
    Je dormais peu et de plus en plus mal.
    Ayant des problèmes d’asthme aggravé j’ai été amené à consulter ce qui a abouti (6 mois plus tard) à une somnographie puis deux mois après à une polysomnographie dont je viens d’avoir les résultats.
    Bilan : je serai appareillé (PPC) en milieu de semaine prochaine.

    Je tiens à ajouter qu’il est inconcevable pour moi d’aller au cinéma ou au théâtre, passant la moitié du temps à m’assoupir.
    Je ne regarde plus la télé et à vrai dire j’ai peur lorsque je prends ma voiture, je me suis endormi 2 fois au volant (dont une sortie de route qui aurait pu être dramatique, il s’en est fallu de peu).
    Depuis deux mois on m’a diagnostiqué une hypertension (195 mm) alors que j’avais jusque-là une tension tout à fait normale.
    Je me suis plaint durant tout l’hiver de bourdonnements dans l’oreille gauche (style acouphènes) maintenant régularisés suite à la prise de mon traitement pour faire baisser la tension (LOXEN 50).
    Ce qui m’inquiète le plus, c’est une douleur dans la cage thoracique sous le sein gauche (je suis un homme) et le long du bras gauche.
    Mon généraliste n’y prête pas attention.
    Autre chose j’ai fait, à la rentrée de l’hiver, un HRT (examen ophalmologique) pour une suspicion de glaucome et le praticien a bien « vu » un problème qui, parfois, est lié à l’apnée du sommeil. C’était une semaine avant ma première somnographie.
    J’attends maintenant avec impatience l’installation de la machine (le rendez-vous ayant été pris il y a une demi-heure) alors que lorsque le pneumologue a commencé à m’en parler il y a un mois j’étais franchement réticent !
    En attendant j’ai testé un dlatateur narinaire qui aide mais sans plus.
    Encore faut-il qu’il reste en place. (Je l’ai gardé du soir au matin seuelement 3 nuits sur un mois !).

    Si vous pouviez m’apporter des lumières sur ces douleurs thoraciques et bras gauche, déjà décrites par un autre malade)… Je vous en remercie.

    • Bonjour Francis,

      Merci pour votre témoignage.
      Vous allez voir, une fois appareillé, vous pourrez retrouver un sommeil et une vie sociale de qualité. Il faudra cependant un temps d’adaptation à la machine. Une fois ce temps passé (variable selon les individus), vous allez sentir de vives améliorations, aussi bien physiques que psychiques !

      Concernant vos problèmes cardio-vasculaires, je vous invite chaudement à insister auprès de votre médecin généraliste pour qu’il vous recommande à un cardiologue pour un bilan. En effet, votre hypertension artérielle est montée assez haut ! (195 est une valeur qui s’est répétée plusieurs fois?). Sous loxen, à combien est elle actuellement ? De plus, vos douleurs au niveau de la poitrine gauche irradiant au niveau de membre supérieur gauche peuvent faire penser à une angine de poitrine.
      Une angine de poitrine est en faite un mauvais apport en oxygène au niveau du coeur. Cette dernière peut avoir des causes très variées tels que la plaque d’athérome, votre hypertension, etc… Seul un cardiologue peut l’affirmer.
      Certains problèmes gastriques (ulcère par exemple) peuvent mimer ce type de douleurs.

      C’est pourquoi il est important d’en reparler avec votre médecin, et d’insister si besoin.

      Si vous avez d’autres questions, surtout n’hésitez pas. N’hésitez pas non plus à nous parler de l’évolution de votre état de santé après votre appareillage.

      Cordialement,

      Jbaptiste

  4. Je vous remercie pour m’avoir répondu aussi vite.
    Pour répondre à votre question concernant la pression artérielle, je n’en sais rien mais la semaine dernière j’ai vu le médecin du travail (je le vois tous les 2 ans) qui m’a trouvé encore 160 et m’a déclaré inapte en faisant un courrier pour mon généraliste… que je ne verrai que le 28 avril prochain (c’est assez difficile pour avoir un RV !).
    Lundi (le 11 avril), soit 5 jours après le médecin du travail, j’ai revu le pneumologue (une visite chaque 5/6 semùaines) ; c’est lui qui met en place le PPR.
    Il ne m’a pas parlé de cardiologue mais il me conseille de voir un ORL.

    Plus récemment, cet après-midi, j’ai fait un petit malaise (vagal), j’ai tout d’un coup vu au sol plein de taches grises ou verdâtres, j’ai cru m’affaler mais j’ai tenu bon.
    Je voulais prendre la voiture dimanche (pour 200km), j’ai remis à un des week-end-end suivants.

    Vous me parliez de plaques d’athéromes ; effectivement, j’avais fait une échographie dopler il y a une dizaine d’années suite à une rupture de veine dans le mollet et on avait trouvé effectivement des plaques d’athéromes.

    Il faut dire que suis resté pendant 10 ans sans aucun suivi à proprement parler et je pense en payer maintenant (à 53 ans) la conséquence.
    J’attends avec impatience l’appareillage le 21 avril et mon RV chez le généraliste la semaine suivante mais à l’instant où je vous écris j’ai encore mal à l’intérieur du thorax (côté gauche, en-desous et à gauche du mamelon (douleur sourde).

    Je vous tiendrai au courant la semaine prochaine de ma première nuit sous masque et vous remercie pour vos conseils judicieux.
    Francis A

  5. salut tout le monde je voulez juste savoir le nom de cet aparaille pour que je puisse l’acheté. merci d’avance

  6. Bonjour,
    Je pense que ma mère souffre du syndrome d’apnée du sommeil. Elle ronfle énormément, traverse une période dépression, toujours à cran, très anxieuse, elle a toujours besoin de dormir dans la journée.. En revanche, elle n’a pas particulièrement de surpoids. Es-ce possible ? Le SAS touche-t-il uniquement les personnes obèses ou en surpoids ?
    merci de vos réponses.

  7. Je sais pas si c’est un peu vieux mais j’hésite encore pourtant….
    Voila j’ai aussi des troubles des sommeil :
    -Je n’arrive pas beaucoup a dormir,
    -En dormant j’ai l impression que je vais mourir:
    Mon choeur bats tres vite (c ‘est tres impressionnant je l entand)
    Je deviens trés froids
    Je respire pas beaucoup voir pas du tout
    J’ai mal a la tête
    Je dois me debatre avec toutes mes forces pour pouvoir me reveiller
    J’ai beaucoup de difficultes avec la concentration
    Je suis toujours d’humeur exagerés : le plus souvent pessimiste soit trop joyeux
    Quand je me reveille le soir Je bouge tres vte pour changer de position ce qui me fais mal au choeur; Ausi j ai tendance a m’étandre ce qui me fait mal au choeur
    Le dernier point c’est que j’entand un bzzzz dans ma tete, avant ne me fasant pas mal ,mais aujourd hui me donne une sensation tres tres penibles

    SVP aidez-moi.
    J’ai besoin de confirmer car mes parents n en veulent pas en entendre parler.

  8. Bonjour,

    Mon conjoint doit avoir des apnées du sommeil mais pas tous les jours ou alors juste au moment de l’endormissement et plus rien après.

    Je pense que c’est surtout du a l’angoisse?

    Que faire?

  9. La PPC n’est pas du tout la seule solution dans le cas d’un SAS sévère. Dans mon cas, j’utilise une orthèse d’avancée mandibulaire, qui me semble beaucoup moins barbare et invalidante, compatible avec mes déplacements professionnels, avec auparavant trois heures d’apnée sur une nuit de sept heures.

    • Bonjour Mareschal et désolé pour cette réponse un peu tardive.

      Si, dans le cas d’un SAS diagnostiqué sévère, la PPC est malheureusement la seule solution.

      Après chaque cas est évidement différent. Peut être que chez vous le problème était pour la grande majorités anatomique.

      De plus, il faut savoir qu’un des paramètre majeur pour classer un SAS comme sévère est l’enregistrement de la saturation en O2 par saturomètre, avec mise en évidence de désaturation importantes et répétées.

      J’espère avoir répondu au mieux et encore toutes mes excuses pour ce temps de latence !

      Cordialement

  10. bonjour, j’ai 46 ans. je fais du sport tous les jours. et pourtant bien des symptomes concernant les apnees du sommeil ressemblent aux miens. de grosses difficultés à s’endormir et lorsque je m’endors quelque chose de mécanique me sort de ce sommeil et voilà il est parti pour plusieurs heures. ou lorsque je me reveille je suis en sueurs avec des palpitations. je somnole toutes les journees . les medecins se bornent à me donner des antidepresseurs et des somnifères mais rien ne me fait dormir. bilan sanguin bon. et je ne suis pas en surpoids.
    j’ai pris un rdv avec un centre du sommeil dans ma region mais je souhaiterai etre prise en charge rapidement

  11. Bonjour,
    âgé de 40 ans, je viens d’être appareillé il y a quelques semaines. Les résultats sont spectaculaires. Je suis passé de 49 apnées par heure à 3 en moyenne grâce à un masque qui couvre le nez et la bouche ( modèle Resmed S9 avec humidificateur et un réglage « 5-14″). Néanmoins lors de son utilisation je souffre de douleurs thoraciques nocturnes très très fortes qui me réveillent pour disparaitre une ou deux heure après le réveil.
    J’ai consulté mon spécialiste à l’hôpital pensant avoir développé un pneumothorax ( j’ai lu que cela pouvait être un effet secondaire). Résultat radio du poumon bonne, ECG normal et tension arterielle correcte. Je désespère de trouver une solution ce qui risque de me faire abandonner le masque tant la douleur est forte! Qu’en pensez vous, malades et soignants? Les réglages de l’appareil sont peut être à revoir mais dans quelle proportion? Merci de vos réponses.

    • Bonsoir Mr Olivier,
      J’espère que depuis cette date vous êtes complètement rétabli de vos douleurs thoraciques.
      J’ai actuellement le même problème que vous avec l’utilisation d’un RESMED S9 depuis 25 jours. J’ai vu en parcourant plusieurs sites internet que ces douleurs thoraciques pouvaient être dûes aux nouvelles positions de sommeil imposées par le port du masque (on change tout à fait sa position habituelle à cause du masque et de son tuyau). Pour ma part, je ne panique pas, car comme vous tous les examens sont ok, c’est sûr que c’est désagréable mais je pense qu’avec quelques anti-inflammatoires oraux, pendant quelques jours, cela passera définitivement . Si cela ne passe pas, alors faudrait revoir les réglages de votre RESMED qui vous envoie peut être trop de pression, ou demander à votre médecin traitant de vous changer votre éventuel traitement d’une insuffisance respiratoire ou autre. En tout cas votre choix de vous munir de cet appareil n’est pas a revoir. C’est vraiment la meilleure solution pour les apnées du sommeil. Bon rétablissement . Mr ELBAZ de Casablanca.

  12. [...] complément de l’article sur l’apnée du sommeil, je poste ici une vidéo qui illustre de manière plus concrète la maladie, le diagnostique, mais [...]

  13. Très bon article.
    Clair, structuré et précis sans devenir trop technique.
    Merci beaucoup.

  14. I’m gone to convey my little brother, that he
    should also pay a quick visit this weblog on regular basis
    to get updated from most up-to-date reports.

 Laisser un commentaire

(required)

(required)

Vous pouvez utiliser ces tags et attributs HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>